Historique

La Fondation des Lions de France, structure du Lionisme français est née le 16 janvier 1989 par Décret en Conseil d’Etat lui conférant la reconnaissance d’Utilité Publique.

Cette naissance était l’aboutissement d’un long processus soutenu par une volonté affirmée de plusieurs Conseils des Gouverneurs. Ces derniers avaient dû bloquer la somme de 4 Millions de Francs (600 000 €environ) pour alimenter la dotation inaliénable exigée.

Dès l’origine les objectifs étaient fixés : aider les aveugles et malvoyants, les malentendants, les handicapés, les personnes agées. En 1994, au prix d’une augmentation de la dotation à 5 Millions de Francs (environ 750 000 €), un cinquième objectif devenait statutaire : l’aide à la jeunesse en difficulté.

Devant la solidité de son fonctionnement assuré par un conseil d’Administration où siègent quatre représentants de la puissance publique (membres de droit), le statut de « fondation abritante » a été obtenu en 2002. Il s’agissait alors de la 7e fondation, sur 700 en France, qui obtenait ce statut.

Les nouveaux statuts répondant à cette nouvelle reconnaissance devaient être établis en concertation étroite avec les membres de droit du Conseil d’Administration et être acceptés sans réticence.

Tout au long de sa vie la « Fondation des Lions Clubs de France », devenue entre temps « Fondation des Lions de France » n’a cessé de se développer en laison avec les Lions Clubs français qui lui font confiance, en s’appuyant sur les avis et le soutien des membres de droit de son Conseil d’Administration. Forte actuellement d’une dotation de 1,6 Millions d’Euros, elle abrite un nombre croissant de fondations et d’associations sous égide et soutient les actions les plus significatives des Clubs.

 La rigueur de sa gestion, la faiblesse de ses frais de fonctionnement grâce au bénévolat de ses dirigeants fait sa force.

Arrêté de reconnaissance d’utilité publique